top of page
Rechercher

🌟#visiblemending🌟

Récemment j’ai découvert le « visible mending », qui peut se traduire en français par « reprisage visible » et qui décrit l’art de repriser ses vêtements avec des fils de couleurs, en faisant des fleurs, des formes géométriques… Non seulement j’ai appris que mon cher et tendre était extrêmement trendy quand il utilise des fils fluos pour réparer les jeans et joggings de nos garçons mais j’ai commencé à m’extasier sur des photos de pulls à trous et de chaussettes reprisées. Certains comptes instagram sont magnifiques, des doigts agiles réussissent à sublimer trous et marques du temps sur n’importe quel vêtement.


Une fois n’est pas coutume, j’ai vu dans cette méthode d’upcycling une possible application dans ma vie de tous les jours.


Et si, au lieu de cacher nos fêlures, nos échecs et nos rides, on prenait le temps de les sublimer ?


Penser nos plaies, réparer nos blessures, leur accorder du temps et de l’attention pour ne plus avoir un trou béant que l’on cache mais une jolie réparation pleine de couleurs. Ne plus enfouir ni essayer de se débarrasser de ce qui pourrait nous faire honte mais l’embellir et le porter fièrement. Repriser c’est offrir une seconde vie, repriser de façon visible et artistique c’est accepter l’usure, le trou, l’accroc, l’assumer et le rendre beau, voyant pour que cela dure encore plus longtemps.


Je ne suis pas une experte en couture, mais je sais à quel point les blessures cachées, celles qu’on ne peut pas ou on ne veut pas affronter peuvent faire comme dégâts.

Evidemment il est difficile d’imaginer mettre un peu de fil coloré autour d’un échec, de broder joliment autour d’une douleur ou d’un drame. Mais si on s’attarde sur les vidéos (addictives) des pro du visible mending, on note plusieurs étapes :

- Le constat des dégâts, la taille du trou, la nature de l’usure

- Le choix de la technique de réparation : parfois un simple fil suffit, parfois il faut une pièce de tissu pour renforcer

- L’ouvrage, méticuleux, soigné, qui demande temps et patience

- Une vérification de la solidité du reprisage

- La contemplation du (beau) travail accompli

- Le départ pour une nouvelle vie


Et si on upcycler nos vies ? 🌟🌟🌟




16 vues0 commentaire
bottom of page