top of page
Rechercher

🌟Une gentille fille🌟

Je me souviens d’une fille dont on disait au lycée « elle est gentille », comme si c’était une insulte, une honte. Je me souviens également parfaitement de ce que cela sous-entendait : elle est un peu niaise, pas très intéressante, facilement influençable et… oubliable. Preuve que tout cela était faux, je ne l’ai jamais oubliée. Elle est restée, que je le veuille ou non, dans ma tête comme un ovni que j’avais eu la chance de croiser. Moi qui étais très fière à cette époque de ne pas être qualifiée de « gentille », je me rends compte de l’erreur que j’ai commise d’avoir admiré des personnes snobs, désagréables voire franchement nocives plutôt que de m’inspirer de cette fille souriante et avenante.


Pourquoi « gentil » est-il négatif ? Ne dit-on pas aussi « tu es bien gentil mais… » pour désapprouver quelqu’un ? C’est quoi le problème ? Est-ce que ce serait mal d’être agréable, aimable ?


J’ai passé (perdu) beaucoup trop de temps en compagnie de personnes sur lesquelles je ne pouvais pas compter ; je me suis accroché à des amies toxiques ; j’ai subi le harcèlement de managers à l’égo surdimensionné pour qui je n’étais rien du tout ; mais aujourd’hui, je ne sais pas si c’est l’âge, la flemme ou une nouvelle vision de la vie (un peu des 3 sans doute), mais je n’ai plus d’énergie à consacrer à des personnes qui ne seraient pas gentilles.


Loin de moi l’envie de vivre au milieu de bisounours mais je souhaite que la politesse, la bienveillance et le respect se manifestent dans chacune de mes relations. Je souhaite qu’on prenne de mes nouvelles, qu’on s’intéresse à ce que je raconte et qu’on soit là pour moi quand j’en ai besoin. J’espère évidemment rendre la pareille à chacune des personnes que je côtoie, et franchement tant pis si je passe pour une fille trop gentille.


7 vues0 commentaire

Comments


bottom of page