top of page
Rechercher

🌟Non le burn out n’est pas une mode🌟


« ah le burn out, c’est à la mode ça ! »


Cette phrase aussi légère qu’assassine, je l’ai entendue de la bouche de quelqu’un bien trop proche de moi pour ignorer ce par quoi j’étais passé. Sur le moment, la surprise, la gêne et le manque de courage m’ont laissée muette. Aussi, aujourd’hui je m’offre un droit de réponse.


🌟Non le burn out n’est pas une mode. Tout simplement parce que cela n’a rien de tendance, personne n’a envie de le vivre, personne ne jalouse quelqu’un qui le subit.

👉Le burn out s’insinue lentement dans chaque partie de votre vie, chaque partie de votre corps.

👉Le burn out vous épuise, vous tient éveillé la nuit, vous cloue au lit le matin.

👉Le burn out nuit à votre couple.

👉Le burn out entache vos relations avec vos proches, vos enfants, vos amis.

👉Le burn out dégrade votre santé mentale autant que votre santé physique.

👉Le burn out vous enferme, vous isole, vous empêche de profiter de moments joyeux.

👉Le burn out remet tout en question mais ne vous donne aucune réponse.

👉Le burn out amplifie les sentiments d’insécurité, de culpabilité, d’échec.

👉Le burn out fait perdre toute confiance en soi, en l’avenir.


🌟Non le burn out n’est pas à la mode. Si on parle davantage, s’il est plus médiatisé c’est que le phénomène s’installe de plus en plus dans notre société. D’après une étude Malakoff-Médéric:

👉24% des salariés français seraient en situation d’hyperstress.

👉18 % des salariés français affirment avoir été victimes d’un burn out.

👉22% en ont été témoins dans leur entreprise.

👉25% des congés maladies supérieurs à six mois sont liés à une souffrance psychologique ou un trouble mental.


🌟Si malgré tout cela je me trompe et le burn out est vraiment une mode, alors j’espère sincèrement que Coco Chanel disait vrai : « la mode c’est ce qui ce que démode ». Ainsi, un jour, ce ne sera plus à la mode de souffrir au travail, ce ne sera plus à la mode de vomir tous les matins avant d’aller travailler, ce ne sera plus à la mode de passer sa journée à attendre le soir, passer sa semaine à attendre le week-end, passer des mois à attendre les vacances, ce ne sera plus à la mode de travailler plus pour être plus fatigué, plus malade, plus angoissé.


Alors vivement la fin de cette mode.



Sophrologue, je propose des accompagnements dédiés aux mamans épuisées, débordées.

Si cela vous intéresse, contactez-moi !

Marineeven.sophro@gmail.com

marineevensophrologue.com

3 vues0 commentaire

Comments


bottom of page