top of page
Rechercher

🌟Lettre à mon corps🌟

TrĂšs cher corps, j’en passe du temps Ă  Ă©numĂ©rer tes dĂ©fauts, mais en toute objectivitĂ© tu ne manques pas de qualitĂ©s. Si un jour j’ai cru que tu me lĂąchais, c’est que, sans m’en rendre compte je t’avais moi-mĂȘme lĂąchĂ© depuis longtemps. J’avais ignorĂ© les appels que tu me lançais, j’avais tournĂ© le dos Ă  tous tes signaux, j’avais fait comme si tout allait bien, je te nĂ©gligeais, je ne t’écoutais plus, je ne te regardais plus, j’avais oubliĂ© l’importance que tu avais. Tu appelais Ă  l’aide et je ne voulais pas t’entendre, encore moins te rĂ©pondre.


Et puis un jour, tu n’en pouvais plus, tu m’as laissĂ© tomber, tomber malade. đŸ€’đŸ€’đŸ€’ Rien de grave, mais suffisamment contraignant et douloureux pour me rendre compte de ta prĂ©sence. Dans un premier temps, je n’ai pas compris, je t’en ai voulu, c’était de ta faute si je souffrais, tu n’étais pas assez fort, pas assez rĂ©sistant. Pourtant les mĂ©decins m’ont posĂ© la question : « est-ce qu’il se passe quelque chose dans votre vie qui aurait pu provoquer cela ? avez-vous eu des signes avant-coureurs ? » Non, non Monsieur, mon corps, ce lĂąche, me laisse juste tomber.


Longue Ă  la dĂ©tente mais pas complĂštement idiote non plus, j’ai fini par rĂ©aliser que j’étais la seule responsable. Responsable de mon corps, de son bien-ĂȘtre, de sa santĂ©, de son confort.


Depuis, note relation s’amĂ©liore peu Ă  peu. Je te critique encore trop mais tu supportes sans broncher. Je crois, qu’au fond, tu sais que je vais finir par arrĂȘter. Tu as sans doute notĂ© que je fais beaucoup d’efforts. Maintenant que j’ai pris conscience de ta prĂ©sence et de ton importance, je fais plus attention Ă  toi, je t’écoute. Tu es lĂ , tu me portes, me soutiens mais en Ă©change je m’engage Ă  faire attention Ă  toi, Ă  ne pas te faire passer aprĂšs tout le reste et Ă  rĂ©agir quand tu m’envoies des signaux.


Être Ă  l’écoute de son corps, ce n’est ni de l’égoĂŻsme ni du narcissisme. C’est du bon sens et de l’instinct de survie ! Si nous ne prenons pas soin de nous, de notre corps, non seulement personne ne le fera Ă  notre place mais on risque de le payer un jour ou l’autre !


Ok, mais on fait comment ? Nous sommes tous capables de sentir que nous avons mal, que nous sommes fatiguĂ©s ou encore que nous ne nous sentons pas trĂšs bien, dans notre corps ou notre tĂȘte. L’idĂ©e est donc de prendre conscience de ces signaux, et de rĂ©agir en se demandant que faire, comment faire pour se sentir mieux, se sentir bien. En cela, la sophrologie est un outil incroyable, puisqu’elle n’agit pas sur le pourquoi, uniquement sur le comment, elle m’a beaucoup aidĂ© et m’aide encore quotidiennement Ă  prendre conscience des signaux que m’envoie mon corps et Ă  chercher comment faire pour les calmer. đŸ§–â€â™€ïžđŸ’†â€â™€ïžđŸ§˜â€â™€ïžđŸ›€


Notre corps sait quand quelque chose ne va pas, Ă©coutons-le pour prendre mieux soin de nous.❀❀❀


Sophrologue, je propose des accompagnements dédiés aux mamans épuisées, débordées. Contactez-moi ! Marineeven.sophro@gmail.com

#sophrologue #sophrologie #burnout #bienetre #epanouissement #corps #moncorps

3 vues0 commentaire
bottom of page